Instagram

mardi 19 avril 2016

Pharmaciens : réveillez vous !!!

Un article un peu "polémique" aujourd'hui.

Les métiers officinaux ont subis de profondes mutations ces dernières années. Nathalie, la fondatrice du site, a pu observer les différents changements. Aujourd'hui elle est persuadée qu'il est plus que temps pour les pharmaciens de s'adapter, en osant des mesures drastiques.
www.bienetreaufeminin.com

Nathalie, que pensez vous de l'évolution des métiers officinaux ?

Comme l'indique Sophie Gillardeau dans son article sur l'excellent site Connected Mag "Pharmacien c'est le moment de bouger" !

heureusement une minorité l'a compris et de nombreux signes sont rassurant à ce niveau. Mais la grande majorité des pharmaciens parait s'être assoupie sur les lauriers de la réussite.

Les temps ont changés.

Le client n'est plus un "acquis", il doit maintenant être plus écouté, fidélisé. Le temps des clients captifs qui fréquentaient la même pharmacie pendant des années est révolu. Une nouvelle génération de quinquagénaires, au pouvoir d'achat encore important, devient moins fidèle et surtout plus exigeante.

Les sites internet dédiés et les forums spécialisés sont en train de "désacraliser" l'officine. Pharmaciens et préparateurs deviennent des auxiliaires nécessaires pour la délivrance des médicaments.

Je noircis le trait volontairement car une officine c'est plus bien que cela, c'est souvent des équipes motivées, à l'écoute et ayant de l'empathie pour leurs clients. Mais les temps changent. Que penser de la volonté d' Édouard Leclerc de démocratiser la vente des médicaments en grandes surfaces ? Leur premier site de parapharmacie a été lancé ce mois ci...leur argument de vente est simple : " Plus de 6000 produits issus des plus grands laboratoires pharmaceutiques pour prendre soin de soi et des siens à prix doux. "


Tout n'est pas perdu pour les officines. L'étude réalisée par l'association Pharma Système Qualité indique que 97% des clients de l'officine sont satisfaits par l'information et les conseils prodigués.

Quel corps de métier peut s'enorgueillir de tels chiffres ? Les pharmaciens bénéficient encore d'un statut privilégié et de la considération de leur clientèle. Mais pour combien de temps ?

De mon point de vue le salut passera par une remise en question de la corporation, par de nouvelles formations des employés de l'officine et par la modernisation du cursus de formation scolaire.

les innovations et comportements auxquels je croie le plus :


  • Click and Collect : Le patient prépare l'ordonnance et la transmet par e-mail, l'officine la prépare et le client peut la récupérer rapidement si il le souhaite.
  • Drive : pour les pharmacies qui le peuvent ce système initié par les fast food peut représenter un vrai plus.
  • Livraison : service devenu aujourd'hui pratiquement obligatoire pour fidéliser ses clients
Vous le noterez ces innovations permettent de gagner du temps pour le patient. Mais quid du conseil ?

  • App de la pharmacie dédiée : avec des notifications de conseils sur le traitement pris et des rappels réguliers sur les petites affections saisonnières et les soins possibles

Vous pouvez trouver de bonnes idées et de vraies innovations sur la page Facebook Offic'in


  • Le linéaire digital : plusieurs fabricants (Arx avec Rowa et Tecnilab avec Living Shelf) proposent des solutions, certes relativement onéreuses, mais qui auront le mérite de grandement moderniser l'officine.
    www.bienetreaufeminin.com
  • Sensibilisation de l'ensemble de l'équipe aux résultats de l'officine, possibilité d'intéressement financier. Les seules récompenses sur les challenges commerciaux paraissent mal adaptés. Le client n'a pas forcément besoin de telle ou telle promotion. Par contre si le pharmacien se comporte en chef d'entreprise, parvient à motiver ses équipes et surtout à fidéliser la clientèle, le chiffre d'affaire se développera naturellement et chacun sera ainsi récompensé. 
  • Ressources humaines : trop souvent le pharmacien est livré à lui même, seul ou parfois aidé de son comptable, pour gérer des situations parfois difficiles avec ses employés. Si les moyens le permettent l'idéal est d'avoir une assistance RH extérieure ou, à minima, une formation RH digne de ce nom. C'est un investissement qui sera forcément gagnant.
  • Probité du pharmacien : Un excellent signal a été donné par le libre accès de la base de données Transparence Santé qui permet à tout un chacun de contrôler l'indépendance des pharmaciens vis-à-vis des grands laboratoires. Là aussi trop de scandales ont eu lieu.
Ces quelques pistes de réflexions doivent permettre au pharmacien de développer l'incroyable potentiel inexploité de son officine. Ce métier doit rester affaire de passionnés. Les grands groupes risquent sinon d'engloutir les petites officines et d'uniformiser un métier jusqu'ici exceptionnel.

--------

Pour finir, nous vous rappelons que Nathalie, notre "Miss Be" avec plus de 20 ans d'expérience en pharmacie et en parapharmacie (officines + site e-commerce), reste à votre disposition pour étudier vos demandes de conseils, animations ou missions dans les Alpes-Maritimes. Un regard neuf vous permettra lors d'une mission d'une journée ou d'une demi-journée de bénéficier de remarques objectives et de conseils. Son expérience, particulièrement développée dans l'accueil client, le conseil, le sourcing produit et les négociations fournisseurs vous permettra une vision à 360° de votre officine. Nathalie est également disponible pour des animations temporaires ou pour vous aider à manager aux mieux vos achats. 

Pour la contacter : pharma-actions@hotmail.fr

Print Friendly and PDF